Article
  • Data quality

Les visuels produits au cœur de votre performance commerciale

  • Publié le 19 juillet 2019

Seriez-vous prêt à acheter sur un site e-commerce un produit qui n'est pas représenté par un visuel ? Qui présente une photo de piètre qualité, ou pire, qui ne correspond pas en tous points au produit en question ? Pour vos clients et futurs clients, la réponse est clairement non. Dans le meilleur des cas, ils diffèreront leur achat ou se rabattront sur un produit similaire. Dans le pire des scénarios, ils n'auront aucun scrupule à acheter l’article auprès de votre concurrent, qui, lui, propose des fiches produits alimentées par des photos, de surcroît qualitatives et fidèles à la réalité.

Visuels produits : de quoi parle-t-on ?

Les marques et les industriels sont tenus de créer et mettre à jour des fiches produits contenant une multitude d’informations d’ordre technique, règlementaire, marketing, ou encore à destination du consommateur (INCO). Ces fiches produits échangées de façon croissante au format dématérialisé, par le biais d’une solution PIM, sont en effet exigées, entre autres, par les enseignes de la distribution. Elles permettent de centraliser l’ensemble des informations inhérentes à un produit, et sont, en partie, reprises dans les catalogues, les sites e-commerce type Drive, marketplace…

Chaque fiche produit doit comporter des visuels afin d’être complète. Le visuel attire, séduit et rassure. Il a un impact fort auprès du consommateur et contribue à la décision d’achat. Et pourtant, le taux de disponibilité des visuels reste encore trop faible, notamment pour les produits de grande consommation.

Comment créer des visuels produits ?

Anticiper le shooting de vos produits est une stratégie gagnante car au fil du temps, vos partenaires augmentent leurs exigences en matière de visuels. N’attendez pas de subir les demandes de vos clients distributeurs (qui sont de plus en plus nombreux à exiger des visuels !) et prévoyez le plus tôt possible vos shootings photos. Ces photos seront également utiles pour valoriser vos produits sur vos propres supports de communication, web ou print.

Le shooting produit, aussi appelé packshot, ne s’improvise pas. Qualité du matériel, conformité aux standards, éclairage pour éviter les zones d’ombres, fond blanc uni, détourage, réglage de la colorimétrie, éventuelles retouches légères, contrôle qualité… le shooting photo est une discipline à part entière qui requiert un véritable savoir-faire.

Deux solutions s'offrent à vous

• Réaliser le shooting et le traitement des images en interne, ce qui nécessite d'avoir le matériel, les ressources et les compétences. Il s’agit d’une tâche particulièrement chronophage pour vos équipes, mais le coût lié à la digitalisation des visuels peut être inférieur à celui d’un prestataire si les précédentes conditions sont réunies.

• Faire appel à un studio spécialisé dans le shooting photo produit. En faisant ce choix, vous pourrez vous appuyer sur des experts qui disposent du matériel adéquat et du savoir-faire indispensable pour produire un travail de qualité. Si vous commercialisez des produits alimentaires par exemple, un studio spécialisé vous sera d’une grande aide pour répondre à vos problématiques (gestion du frais, conformité aux exigences GS1…).

Vous souhaitez prendre une longueur d’avance ?

Avant Après Hero ImageSi vous êtes bon élève et que vous avez déjà des photos qualitatives pour tous vos produits, il y a toutefois un format complémentaire qui pourrait vous intéresser. La « Mobile Ready Hero Image » est une image produit retravaillée visuellement, de façon à être parfaitement optimisée pour la consultation sur mobile. Standardisé par GS1, ce format a pour objectif d’aider les consommateurs à trouver facilement et rapidement le produit qu’ils recherchent depuis leur mobile. Pour ce faire, seules les informations essentielles sont mises en avant : la marque, le type de produit, la gamme/variété et la quantité.

Nul doute que la Hero Image s’imposera dans les mois à venir, au même titre que la photo 3D qui gagne du terrain. La photo 3D consiste quant à elle à créer un visuel photoréaliste à partir du BAT (bon à tirer - maquette) du packaging. Le BAT étant disponible en moyenne 8 semaines avant la première production, il est par conséquent possible d’anticiper sensiblement la création du visuel produit. Ce procédé vous offre une longueur d’avance puisque vous pouvez communiquer en interne comme en externe sur vos innovations, tout en sécurisant le lancement du produit pour un potentiel commercial accru.

Les bonnes pratiques en résumé

• Avoir des photos pour chaque produit
• Effectuer des photos de chaque face de votre produit
• S’assurer de la cohérence visuelle entre le produit et la photo
• Importer les photos dans votre PIM
• Réaliser le travail de shooting le plus tôt possible
• Passer par un studio professionnel pour la création de vos visuels (photo classique, hero image, photo 3D)

 

Devant l’ampleur prise par le e-commerce, les visuels sont plus que jamais indispensables pour réussir la commercialisation de ses produits. Néanmoins, les marques manquent toujours cruellement de contenu pour valoriser leurs produits, ne mettant à disposition bien souvent qu’un seul, voire aucun visuel. Au regard des enjeux, les photos produits doivent impérativement trouver leur place dans les actions prioritaires des marques.

 

Inscription newsletter newsletter
Inscription newsletter

Entrez votre email pour recevoir nos dernières informations.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations collectées saisies dans ce champ soient utilisées, exploitées, traitées par AGENA3000 pour permettre l'envoi de la newsletter.