Article

5 règles pour des visuels produits réussis 

  • 31 août 2021

Les visuels produits jouent un rôle essentiel dans la performance commerciale de vos produits, notamment en e-commerce. Attirants, séduisants, rassurants, ils ont un impact fort auprès des consommateurs et contribuent ainsi à la décision d’achat. Dans un contexte marqué par une concurrence de plus en plus accrue liée à l’évolution du commerce en ligne, soigner la qualité des visuels des produits que vous commercialisez est aujourd’hui plus qu’une nécessité. Découvrez nos cinq règles pour des visuels produits réussis ! 

Miser sur la qualité

Pour contribuer à déclencher l’acte d’achat, la qualité de vos visuels est un élément crucial. La qualité d’image peut véritablement faire pencher en votre faveur une décision d’achat, ou bien évidemment en votre défaveur si la qualité n’est pas au rendez-vous ! Nous ne le répéterons jamais assez mais le visuel est aujourd’hui le premier élément que les consommateurs regardent lorsqu’ils se rendent sur un site e-commerce. Ainsi un visuel flou, pixelisé, non zoomable sont autant d’erreurs pouvant entraîner une mauvaise perception de votre produit par vos consommateurs. Il est donc essentiel de ne pas lésiner sur les moyens pour produire et proposer des visuels de qualité. Pour ce faire, il est indispensable de consacrer du temps et de l’énergie pour avoir de beaux clichés réalistes, qui vont pouvoir mettre en valeur vos produits et leur donner un maximum de chances d’être choisis par les consommateurs. Se contenter de visuels de mauvaise qualité est une véritable erreur. Ne faites plus l’impasse sur la qualité, vos ventes en ligne dépendent en partie de ce point ! 

Proposer des visuels de toutes les faces

Les consommateurs ont besoin d’avoir une expérience visuelle exhaustive avec le produit. En effet, il ne faut pas perdre de vue qu’ils ne peuvent pas le manipuler comme ils le feraient dans un point de vente physique. Ils doivent être en mesure de consulter l’ensemble des faces du produit, de lire toutes les données INCO (données consommateurs) et s’approprier votre produit de la meilleure des manières. L’objectif est donc de prendre des clichés de votre produit sous tous les angles afin que les consommateurs aient la possibilité de se faire une idée très claire de votre produit dans sa globalité. Cela vous permettra également de réduire les insatisfactions ou encore les demandes de retour dues à la déception de certains clients qui estiment que le produit reçu n’est pas conforme au produit vendu et ainsi de mieux contrôler votre image de marque. Ainsi, présenter des visuels de vos produits au plus près de leur version originale et authentique est également un enjeu important pour des visuels produits réussis. 

Homogénéiser ses visuels

L’expérience visuelle doit être homogène sur tous les canaux. En effet, la frontière qui sépare l'online et l'offline s’est fortement estompée ces dernières années et n’a plus vraiment de sens. Cela signifie que les industriels et les marques doivent aujourd’hui redoubler de vigilance quant au caractère homogène des visuels en points de vente physiques et en e-commerce. La cohérence visuelle génère de la fiabilité, qui elle-même est un critère de confiance pour les consommateurs. Nous l’avons vu, les visuels produits sont au cœur de la stratégie marketing des marques et portent ainsi la responsabilité de la réputation de ces dernières.

Dans cette logique de cohérence et de respect de l’image de marque, équilibrer les couleurs et harmoniser les angles de prise de vue sont des éléments clés pour obtenir des visuels produits réussis. En effet, il est important, d’une part, que les couleurs des visuels de vos produits correspondent bien à la réalité. D’autre part, il convient de bien respecter la même colorimétrie d’un produit à l’autre (tout comme d’un visuel à un autre) car une fois en ligne vos produits pourraient se retrouver sur une même page, voir être placés côte à côte. De même, lors de la création de votre visuel produit principal (visuel de face ou ¾ gauche), veillez à ce que le choix d’angle de prise de vue soit le même pour tous vos produits, cela vous permettra une nouvelle fois d’obtenir des visuels plus homogènes et donc plus qualitatifs du point de vue expérience client. 

S’assurer de la conformité GDSN

L’essor du e-commerce a considérablement renforcé l'importance des visuels sur la performance d’un produit. Pour faciliter les échanges et la diffusion de ces derniers, GS1 et un ensemble d’acteurs des filières PGC ou encore DIY ont établi un ensemble de normes et de spécifications des visuels. Si vous commercialisez vos produits via la grande distribution, avoir des visuels conformes à la GDSN est (presque) un passage obligé. Lorsque l’on consulte les standards de la GDSN, on constate que beaucoup de prérequis sont essentiels mais ne sont pas tous obligatoires. Voici quelques-uns de ces prérequis : 

Dimensions et Résolution 

Pour être en conformité GDSN, vos visuels produits doivent faire au moins 1500 pixels sur une dimension. Pour la définition standard entre 1500 pixels et 2400 pixels par dimensions (hauteur et largeur) et entre 2401 pixels et 4800 pixels par dimensions (hauteur et largeur) pour la haute définition. De même, les images doivent également présenter une résolution de 300 dpi. 

Faces du produit

Toutes les faces informatives contenant de la donnée produit doivent également être shootées en plus de la recommandation GS1 qui est de présenter un visuel face et un visuel ¾ gauche (certains distributeurs préférant le ¾ gauche). Ainsi, lors de la réalisation de vos visuels, il est important de bien veiller à la bonne lisibilité des textes (respect de la règlementation INCO-1169).

Formats, détourage et transparence 

Les formats d’image recommandés sont le JPEG et le PNG.  De même, vos visuels doivent être systématiquement détourés (les contours du produit doivent être stockés dans l’un des calques ou couches de l’image), être 100% transparents (pas de transparence partielle, sinon fond uni) et présenter 2,5% de marge au maximum entre le bord de l’objet et le bord de l’image. 

Colorimétrie, poids et habillage

Au niveau de la colorimétrie, seul le mode colorimétrique RVB (Rouge-Vert-Bleu) est accepté puisque utilisé par défaut pour l'affichage des couleurs sur un écran. En ce qui concerne le poids des visuels, ces derniers doivent faire maximum 60 Mo. À noter que tout texte, logotype ou filigrane visible sur les images, en dehors du produit, de son étiquette ou de son emballage sont également à proscrire. 

Faire appel à un professionnel 

La production de visuels ne s’improvise pas. La création de contenus visuels est essentielle, et constitue un projet à part entière avec des objectifs quantitatifs, qualitatifs et des contraintes. Il s’agit d’une tâche chronophage qui nécessite des compétences spécifiques. Osez sous-traiter et faites appel à un professionnel pour vous aider dans la réalisation de vos visuels produits. Les équipes de notre studio photo sont à votre disposition et vous proposent des prestations de shooting produit en qualité professionnelle et de création de visuels produits en 3D et Mobile Ready Hero Images.

 

Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer dans la réalisation de vos visuels produits ? 

CTA Article

 

Newsletter AGENA3000
Inscription newsletter

Entrez votre email pour recevoir nos dernières informations.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations collectées saisies dans ce champ soient utilisées, exploitées, traitées par AGENA3000 pour permettre l'envoi de la newsletter.